Randonnée dans les gorges de Agia Irini, en Crète

Gorges de Agia Irini, en Crète

FICHE TECNIQUE

Randonnée: Agia Irini
Localisation: Crète de l’ouest

Carte de Agia Irini, Chania, Crète
Carte de Agia Irini, Chania, Crète

Départ: Agia Irini, 555m. Village étalé, près du plateau d’Omalos
Coordonnées Gps: N35.32451 E23.84353 (entrée nord)
Longueur des gorges: 7,5 km (plus 2,5 km, de la sortie des gorges jusqu’à Sougia)
Durée: 3h – 3h30
Équipement: Chapeau, crème solaire, et provisions d’eau
Difficulté: Aucune, si on choisit le sentier tracé.
Accès: En bus depuis Chania (Hania ou La Canée), en direction de Sougia. Trois bus/jour en saison touristique. (voir horaires et réservation KTEL). Durée du trajet Chania-Sougia 1h. Sinon, s’y rendre en voiture que vous laissez à l’entrée des gorges. A la fin de votre randonnée, vous revenez en bus ou en taxi pour la récupérer.

Un petit faible pour cette randonnée,  surtout pour son splendide parcours dans un cadre sauvage.

Gorges de Agia Irini, à l'ouest de Crète
Gorges de Agia Irini, à l’ouest de Crète

Il y a encore quelques années, avant le tracé du sentier, un pied sûr et de la souplesse n’étaient  pas superflus. Aujourd’hui, cette balade est à la portée de tout le monde. Si vous choisissez la difficulté, en dehors du sentier tracé, faites attention aux chutes de pierres.  Pour toutes les balades, quand c’est possible, personnellement, je préfère aller vers l’aval, et à l’arrivée  m’installer sur une terrasse au bord de l’eau et … arrêter le temps. C’est la récompense bien méritée. Un petit faible donc pour cette randonnée,  surtout pour son splendide parcours dans un cadre sauvage, une sorte de Samaria mais en plus court (7,5 km).

Une flore très riche (cyprès, pins, platanes, érables, caroubiers, chênes kermès, lauriers rose, gattiliers, pistachiers lentisque, oliviers sauvages, myrtes communs, arbousiers, thym, origan, ébène de Crète, lavande … et une faune qui n’est pas en reste (gypaète barbu, aigle royal, aigle de Bonelli, vautour fauve, faucon crécerelle, perdrix choukar, hirondelle, et des petits mamifères tels que le loir gris, hérisson, belette, marte, blaireau, et bien sûr, le chamois crétois, le célèbre kri-kri.

A l’intérieur des gorges, il y a deux points d’eau et des toilettes. Et à la sortie, le snack-bar « Oasis » pour récupérer vos forces et vous rafraichir.

Snack-bar, à la sortie des gorges de Agia Irini
Snack-bar, à la sortie des gorges de Agia Irini

En repartant, on longe le lit du torrent, on traverse le pont, et on rejoint la route principale en direction de Sougia. Cette partie de marche est un peu pénible si on ne supporte pas le soleil. On peut tenter le stop quand on arrive sur la route principale, sinon le dernier km paraît interminable …Sinon, on peut commander un taxi pour vous conduire à Sougia ou pour remonter à l’entrée des gorges et récupérer votre voiture. 

Sougia, crète
Sougia, crète

Si vous démarrez tôt le matin, vous traversez les gorges et vous arrivez, sans vous presser, à Sougia vers midi. Restauration et baignade, et à 18h15, vous reprenez le bus de Sougia en direction de Chania, qui s’arrête à l’entrée des gorges et vous récupérez votre voiture.

Enfin, la possibilité d’utiliser la liaison par bateau qui relie le Sud du département de Chania, à savoir: Paleochora, Sougia, Agia Roumeli, Loutro, Chora Sfakion, pour partir vers un autre village du sud.  

Une variante consiste à venir à Sougia en bateau et remonter les gorges, vers l’amont. 

Le village de Sougia, est un village construit sur le site du port de l’ancienne cité de Elyros. Très touristique, beaucoup de tavernes, de pensions, une discothèque, une jolie et longue plage de galets, et l’extrémité réservée aux nudistes.

Rédacteur: Nicolas Degeorges – Nikos Papadogeorgakis