Carte de Kos

Louer une voiture

Demandez un devis

L'île de Kos

Kos est une destination unique, séduisante et très, très jeune. Pour sa riche (pré)histoire, nous ne vous dirons pas grand-chose ici. En revanche, nous vous parlerons de quelques-unes des activités les plus intéressantes que vous pouvez faire sur l’île pour passer un moment inoubliable. (voir carte de Kos)

Et une remarque avant de commencer. Comme sur la plupart des îles, avoir une voiture est un gros avantage. Mais si vous n’en avez pas, sachez que les transports publics de l’île sont très bien organisés et que vous n’aurez aucun problème. (voir KTEL)

Vous pourrez bien sûr commencer par vous promener dans la vieille ville. Αdmirer sa belle architecture, un mélange très intéressant de tradition italienne et ottomane qui lui confère son identité particulière. En dehors de cela, vous trouverez de nombreux magasins pour vous détendre, que vous souhaitiez un café ou de la nourriture. Et beaucoup de shopping, si c’est ce qui vous intéresse.

La rue des bars, “bar street“. C’est ainsi que les habitants l’appellent, en anglais. Et il n’y a rien d’étonnant à cela, car Kos se remplit de touristes l’été. Certes, ce n’est pas la première destination des grecs, mais les non grecs l’adorent. Et cette rue remplie de boutiques, bars, cafés,  qui s’adresse à tous les goûts, deviendra votre lieu de prédilection pour les fins de soirée.

En quittant la capitale, vous vous rendrez à l’Asclepieion.  Là, pour voir les anciennes fondations du temple et rendre hommage à l’endroit qui a donné au monde Hippocrate, le père de la médecine. Ce n’est pas loin de la ville, et le site est magnifique, plein de cyprès. Et vous pouvez voir que nous donnons la priorité à l’archéologie, car même si vous aimez l’archéologie, en vacances, vous voulez vous détendre. Donc, une belle promenade sur le site, un sentiment renouvelé d’amour pour le passé, et nous voilà partis pour une baignade.

Les plages à Kos

Nous en avons sélectionné trois à ne pas manquer. 

La première s’appelle Mastihari et c’est la plus exotique de l’île. Elle est organisée à certains endroits, mais ce n’est pas vraiment notre préoccupation. Car vous y allez pour profiter d’une expérience totalement libre, en nageant dans ses eaux cristallines et limpides. 

Au sud-ouest, en revanche, se trouve Kefalos, un village situé à environ 40 kilomètres de la ville. Mais le voyage en vaut la peine, car à Kefalos se trouvent la plage de Paradise et celle d’Agios Stefanos. À Paradise, on peut voir des palmiers surgir là où les vagues s’écrasent. Et toute la plage est entourée de collines verdoyantes – bref, la plage porte bien son nom. 

Ici, tout est organisé, avec des petites tavernes et des bars de plage. Mais aussi des infrastructures pour les sports nautiques, si vous êtes du genre à les pratiquer. Agios Stefanos, en revanche, allie nature et monuments. Ruines de temples paléochrétiens, que l’on peut visiter, ainsi qu’une petite île au milieu de la baie, Kastri. (voir carte de Kos)