Ville de Rethymnon
Plan de ville de Rethymnon

A voir : port et phare vénitien, fort vénitien, chapelles, citernes, mosquées, minarets, vestiges byzantins et helléniques-roman, musées, fontaine vénitienne, Galerie Lefteris Kanakakis (peintre)

Entourée à l’est d’une des plus grandes plages de sable de Crète (12 km) et à l’ouest d’un littoral rocheux, Rethymnon est une charmante cité qui a gardé son caractère à la fois turc et vénitien.

Rethymnon, Crète. Vieux port
Rethymnon, Crète. Vieux port. Avec ses 20.000 habitants, elle est la 3ème ville de Crète.

Pour ce qui est intéressant à y voir, on a tout d’abord le petit port de pêche vénitien avec son phare vénitien et certaines façades qui gardent des blasons des Seigneurs de la Sérénissime. Depuis 1300, il a été constamment modifié et reconstruit afin de le rendre plus sûr et permettre l’accès à un plus grand nombre de bateaux. En raison des courants régnants le long de la côte, il n’a jamais été entièrement réussi. Encore aujourd’hui il parvient à maintenir son caractère pittoresque tout comme la vieille ville qui a été préservée en bon état avec ses monuments publics et privés, vénitiens, turcs et postérieurs.

Rethymnon, Crète. Bateaux et terrasses
Rethymnon, Crète. Bateaux et terrasses

Le fort « Fortezza » datant du XVI° siècle, témoigne de la domination vénitienne. Il a été construit de 1573 à 1583 suivant les plans de l’ingénieur Pallavicini à fin de défendre la ville et le port contre les pirates turcs. Il comporte quatre bastions et trois entrées tandis qu’au nord, sa conception est typique de l’époque avec trois tours de surveillance (saliens). A l’intérieur des remparts se trouvaient des casernes, dépôts, bâtiments publics un hôpital militaire. Aujourd’hui, on y trouve les ruines du palais du gouverneur, de quelques citernes, d’une chapelle et d’une mosquée (d’Imbraem Chan) construite par les Turcs vers 1648 sur le site de l’ancienne église d’Agios Nikolaos (1583). Avec une longueur totale de 1400 m et un volume de 6000 m³, c’est une présence imposante au-dessus de la ville. Il se tient sur le site d’une première forteresse médiévale et de l’acropole antique de Rethymnon. La vue sur la ville de Rethymnon depuis la Fortezza est fascinante.

Rethymnon, Crète. Ruelle
Rethymnon, Crète. Ruelle

Située à la place vénitienne (angle formé par les rues « odos Vernadou » et de « Ethnikis antistaseos », la mosquée Tis Nérandzès est la plus grande mosquée de Rethymnon. Achevée en 1657 par le Pasha turc Gazi Hussein, elle est une modification de l’église de Santa Maria et d’un monastère augustin. Le coeur est recouvert par 3 voûtes. L’extérieur est dominé par l’imposant minaret construit en 1890 dont le minaret possède 133 marches. Suite au mauvais état du minaret, son accès en est interdit. Dans la rue longeant la mosquée, nous pouvons admirer des maisons à l’architecture intéressante. Sur la place des 4 martyrs, 4 chrétiens furent décapités par les Turcs en 1824.

Rethymnon, Crète. Fontaine Rimondi
Rethymnon, Crète. Fontaine Rimondi

Un monastère turc a été construit autour de la mosquée Veli Pasha. Il en reste 13 caves en enfilade (à l’est). L’entrée est de style toscan et le minaret date de 1789. Le bâtiment principal est couvert par 6 petites voûtes. Sous la domination turque, la Loggia a été transformée en mosquée. Son minaret s’effondra en 1930. Le hamam turc est situé « odos Radamanthe » et constituée de 2 grandes pièces couvertes par des voûtes en demi cercle.

L’église « Kyra ton Aggelon » (1609) est constituée de 3 nefs sans voûtes. L’ancienne cathédrale catholique d’Agios Frangiskos, construite au XIIIème siècle, sert actuellement de salle d’exposition.

La fontaine vénitienne Rimondi (1629), sur la place Pétyhaki, possède une structucture de colonnes corinthiennes entre lesquelles des têtes de lions crachent de l’eau.

Rethymnon, Crète. Flaner dans ses ruelles
Rethymnon, Crète. Flaner dans ses ruelles

Côté musées, vous trouverez, entre autre, le musée archéologique (près de l’entrée de la forteresse) proposant des objets issus des sites minoens et romains de la région, le musée de la mer (odos Arambatzoglou) présentant différents animaux marins, le musée d’Art folklorique et la galerie du peintre Lefteris Kanakakis (odos Himarras) proposant également quelques sculptures.

Rethymnon c’est encore d’autres minarets et mosquées (Kara Mousa, Veli Pasha…), des ruelles étroites, des places aérées et des maisons à encorbellement de bois, des vestiges byzantins et Helleniques-Romans, la grande porte…

Idée de Promenade : Départ par l’odos Koundourioti qui sépare l’ancienne de la nouvelle ville. Passage par le parc municipal, la place des 4 martyrs, mosquée Veli Pasha, direction le port vénitien puis la loggia située au coin des odos Palaiologou et Arkadi. Continuer l’odos Palaiologou jusqu’à la Platia Pétychaki où se trouve la fontaine Rimondi. Au bout de la place, la rue de Thessalonique contient quelques façades de maisons vénitiennes. Direction du Hamam turc par l’odos Radamanthe puis l’église Kyra ton Aggelon et ensuite la forteresse et son musée archéologique.

Source: grecomania